Livre intéressant: Histoire du Proche-Orient contemporain

Leyla Dakhli

Source: Le MONDE diplomatique, Novembre 2015, p.24, Les livres du mois.

Leyla Dakhli, membre du comité d’organisation de l’academie “De-Framing the Mediterranean”, a publié une “Histoire du Proche-Orient contemporain” en 2015. Le livre présente une synthèse situant les révolutions de 2011/2012 dans l’histoire de la région. André Priou de “Le MONDE diplomatique” souligne dans sa critique que Leyla Dakhli “restitute le mouvement des sociétés arabes contemporaines secouant le joug de la colonisation, puis celui des régimes dictatoriaux”. Il résume finalement “De la chute de l’Empire ottoman après l‘Inqilab (renversement) de juillet 1908 aux années de plomb inaugurées par la guerre des six jours (1967) et closes par la premiére guerre du Golfe (1991), en passant par l’entrée en scène du nationalisme panarabe (grande révolte hachémite de 1916, soulèvement druze de 1925, grève générale palestinienne de 1936), se sont forgées, au gré de migrations intérieures, les formes de résistance les plus diverses: groupes de prière, mouvements syndicaux, féministes, altermondialistes… Une certaine libération de la parole est désormais portée par le triptyque smartphones-You Tube-réseaux sociaux”.

Leyla Dakhli, Histoire du Proche-Orient contemporain, Éditions La Découverte, Paris 2015.

Leyla Dakhli, née en 1973 à Tunis, est docteure et agrégée en histoire, spécialiste de l’histoire intellectuelle et sociale du monde arabe contemporain. Chercheure associée à la Chaire d’histoire du monde arabe contemporain au Collège de France de 2004 à 2008, elle a enseigné à l’université d’Aix-Marseille, à Paris I-Sorbonne, et animé un séminaire sur l’histoire des journalistes à l’Ecole des Hautes études en sciences sociales. Elle est actuellement Chargée de recherche au CNRS, affectée au Centre Marc Bloch (Berlin). Leyla Dakhli est chargée de la conception de l’Academie transregional  “De-Framing the Mediterranean from the 21st Century: Places, Routes, Actors”, 19 – 29 septembre, Rethymno (Crète).


Schreibe einen Kommentar

Deine E-Mail-Adresse wird nicht veröffentlicht. Erforderliche Felder sind mit * markiert.